© Heini Stucki
agrandir l'imageagrandir l'image
© Heini Stucki
© Heini Stucki© Heini Stucki

Heini Stucki

headphoneAudio Heini Stucki

Télécharger MP3 (2.14 MB)

Depuis plus de trente ans, Heini Stucki travaille dans la lignée de la tradition de la “ photographie du quotidien “. Il se consacre aux hommes et aux paysages, comme par exemple, ceux du Seeland bernois qu’il parcourt muni de son Leica à la recherche de ses sujets. Que Heini Stucki portraiture des chats, des personnes en chaise roulante, les motards bernois “ Broncos “, des sans-papiers ou encore l’écrivain Gerhard Meier, ses images sont toujours très élaborées et fortement engagées : elles traitent au fond des exclus, des menacés ou des faibles. La plupart du temps, Heini Stucki photographie encore en noir et blanc et il suspend lui-même ses tirages sur la corde à linge de sa chambre noire. Photographier est pour lui une façon de dialoguer avec des inconnus. Malgré la mélancolie qui émerge régulièrement de ses travaux, il aime relever les aspects cocasses du quotidien. (Christian Fürholz)


Heini Stucki (1949, Bern) lebt und arbeitet in Biel. Er tritt wegen unterschiedlicher fotografischer Auffassungen 1972 vorzeitig aus der Fotoklasse Vevey aus und publiziert 1973 seine erste Serie im “du”. Arbeit als freier Fotograf und Fotokursleiter, aber auch Waldhilfsarbeiter, Naturkundelehrer und als archäologischer Feldbegeher. Er erhält unter anderem den Kulturpreis der Stadt Biel, das eidgenössische Stipendium für angewandte Kunst und den Fotopreis des Kantons Bern. Beat Borter porträtiert Heini Stucki 2006 im Film “Die Kunst der exakten Phantasie”.

 

website by aquaverde