© Oliver Lang
agrandir l'imageagrandir l'image
© Oliver Lang
© Oliver Lang© Oliver Lang

"Weekend", depuis 1999

headphoneAudio Oliver Lang

Télécharger MP3 (2.34 MB)

De prime abord, les photographies de la série «Weekend» évoquent le décor de certaines cartes postales, avec leur paysage grandiose et leurs couleurs vives, échos de nos propres souvenirs. Mais en y regardant de plus près, le spectateur est séduit à la fois par le cadre somptueux et par ce qui s’y déroule. Il est pris au piège, attiré et intrigué par ces individus affairés à être heureux en communauté avec eux-mêmes et la nature.
L’harmonie de ces instants est palpable, les protagonistes ont parfois même l’air de poser. Il s’agit là d’un aspect central du travail d’Oliver Lang, cette recherche à partir d’un cadre choisi et une mise en scène entièrement due au hasard. Ses images dégagent une impression forte. On y devine une réflexion plus profonde et significative sur le sentiment d’appartenance et la place de l’individu dans la communauté. On a l’impression d’assister à un cérémonial du week-end, avec ses rites spécifiques. Oliver Lang s’intéresse au comportement des gens pendant leur temps libre, à leur conception de la nature et aux schémas qu’ils produisent. Par exemple, le rituel d’occupation d’une aire de repos, qui devient un modèle de représentation en soi. “Un modèle, et donc une façon de penser” selon le photographe. Dans les faits, il part d’abord en repérage sans son matériel. Puis, en général le week-end, il retourne sur place avec son Linhof Technika, appareil qu’il utilise toujours dans le cadre de ses projets personnels, muni d’un trépied et d’une bonne dose de patience. “Je cherche des lieux, des instants où quelque chose se met en place tout seul. Pour certaines images, j’interviens très peu, afin justement d’atteindre ce moment où l’on se demande s’il y a mise en scène ou pas. Cela prend du temps”. Le résultat est une collection étonnante marquée par la rencontre entre le hasard et une composition savamment orchestrée. Chaque être semble à sa place, fait part d’une communauté qui aspire, à travers des codes et rituels précis, aux mêmes petits bonheurs, dans un décor si suisse, si parfait.
La série exposée ici fait partie d’un projet plus important entamé en 1999 et sur lequel Oliver Lang compte travailler durant plusieurs étés encore. (Michelle Joyce)


Oliver Lang (1966, Luzern) studierte Fotografie an der Hochschule der Künste in Zürich (1992–1997). Er arbeitet als unabhängiger Fotograf in Lenzburg (AG) für Zeitschriften und im Bereich der Werbung und Architektur. Seine persönlichen Arbeiten wurden in der Schweiz, in New York, Moskau und Tokio ausgestellt. Er ist Gewinner des Michel Jordi Preises 1996, des eidgenössischen Wettbewerbs für Design, Swissdesign, 2004, und wurde mit einem sechsmonatigen Atelieraufenthalt in New York ausgezeichnet. www.oliverlang.ch

 

website by aquaverde